Menu
Histoire du théâtre

L'Association Théâtre Monsabré 2013, NAISSANCE D’UNE ASSOCIATION…




 

L'Association Théâtre Monsabré a été crée en 2013 par un petit collectif bien décidé à faire sortir de l’oubli ce petit théâtre en sommeil depuis 2008. Une équipe dynamique et amoureuse de spectacles vivants et de ce patrimoine unique à Blois s’est alors activée autour de ce projet.
 
Il a fallu beaucoup de persévérance et de ténacité du fait du statut très particulier du Théâtre Monsabré. Appartenant au diocèse et géré par la Fondation Victor Dillard (1), ce théâtre est situé au sein même d’une école (2).
L’association Théâtre Monsabré s’est donc attachée à œuvrer en synergie avec toutes ces institutions afin que chacune pose le cadre et les modalités d’utilisation du lieu.
 
Le soutien notable de la mairie de Blois à ce projet, notamment via l’attribution d’une subvention, a permis de remettre aux normes le théâtre et de l’équiper en jeux de lumière et pupitre de réglages.
 
Que le rideau s’ouvre !
Depuis mars 2014, le théâtre peut enfin ouvrir ses portes et accueillir spectacles et publics (voir la programmation).
 
  1. La Fondation Victor Dillard a pour mission de contribuer de façon désintéressée au développement de l'enseignement catholique en Loir et Cher. Plus généralement elle se propose
     
  2.  L’Ecole Sainte Marie Monsabré qui accueille les enfants du cycle 1 au cycle 3. Elle accueille également les enfants 2/3 ans dans le cadre du dispositif « A petits pas ».

Les missions de l’Association Théâtre Monsabré

L'Association Théâtre Monsabré 2013, NAISSANCE D’UNE ASSOCIATION…


 
L’Association Théâtre Monsabré a pour objectif de sauvegarder, préserver le Théâtre Monsabré et de lui redonner vie afin qu’il prenne pleinement sa place dans la dynamique culturelle de la ville.
Il s’agit donc de contribuer à conserver le caractère authentique de ce patrimoine tout en entretenant les équipements mobiliers et techniques dans le respect des normes de sécurité.
 
Et à un autre niveau, il s’agit de faire revivre ce lieu en :
                                   -­‐ programmant des spectacles tout public (pièces de théâtre, concerts, … et tout autre type d’art de la scène)
                                   -­‐ accueillant des scolaires sur des programmations spécifiques dans une démarche d’accès à la culture pour tous.
                                   -­‐ mettant en place un service de location de la salle à destination des professionnels du spectacle, des troupes ou groupes d’amateurs, des écoles, des associations, des entreprises, … (voir tarification).
 
 
 
 

Un peu d’histoire…

Il était une fois un théâtre au Sud de la Loire dans le quartier populaire de Blois Vienne...
Il était une fois un théâtre au fond de la cour d’une école…
 
Datant des années 30, il est aujourd’hui le plus vieux théâtre de la ville. C’est donc peu dire qu’il est chargé d’histoire !
Au début du 20ième siècle, l’école Sainte Marie Monsabré était dotée d’une petite scène d’angle dans un autre bâtiment, ceci afin de permettre aux enseignants et aux élèves de présenter les spectacles de fin d’année et de procéder à la traditionnelle remise des prix.
Dans les années 30, il semblerait que cette petite scène ait été abandonnée au profit d’une autre scène montée dans une annexe de l’école faisant, à cette époque, fonction de jardin d’enfants. C’est à cet endroit même que naîtra le Théâtre Monsabré.
Entre 1940 et 1945, ce bâtiment doté d’une scène va être en partie détruit lors d’un bombardement (voir photo ci-­‐jointe).
La charpente et la toiture vont être totalement refaites à la fin de la guerre, et sous l’impulsion d’un personnage emblématique du quartier de Blois Vienne, le curé de la Paroisse, Georges Richard, le Théâtre Monsabré va petit à petit prendre forme.
Le Curé Richard va notamment y faire installer plus de 200 fauteuils en velours rouge sur lesquels nous pouvons encore nous installer aujourd’hui. Dans les années 1950-­‐1960, Le Curé Richard s’impliquera également dans la réalisation de décors pour le « Groupement familial », association théâtrale des œuvres de patronage, dont les comédiens amateurs étaient tous des habitants de Blois Vienne. Cette association avait pour objectif de favoriser l’éducation populaire par la pratique du théâtre et ainsi de créer du lien social dans le quartier.
A cette période, le Théâtre Monsabré sera très animé et très largement fréquenté par les habitants de Blois Vienne.
Le « Groupement familial » y préparera et jouera 1 à 2 représentations par an (la dernière pièce, « KNOCK » de Jules Romains, aurait été jouée en 1962) et l’école Sainte Marie Monsabré y accueillera les familles pour les spectacles (chants, saynètes) et la remise des prix, ceci, jusque dans les années 1980.
 
En 1992, une compagnie de théâtre professionnelle, après accord des propriétaires et des locataires, s’y installera et y proposera une programmation jusqu’en… ?
 
En 2008, le Théâtre Monsabré fermera ses portes pour un long sommeil… jusqu’en 2013. 
 

 

La suite de l’histoire ?


 
C’est à vous de l’écrire avec nous !
 
Comment ?
 
En venant découvrir ce petit théâtre d’un autre temps caché au fond d’une cour d’école !
En se laissant surprendre par la magie du lieu, par son odeur, ses fauteuils de velours rouge, sa scène équipée d’une authentique trappe de souffleur …
En vous y abandonnant le temps d’une représentation théâtrale, d’un concert,… !
 
Alors… à très bientôt !.

Et maintenant cliquez sur l 'article






Le théâtre Monsabré revit enfin

09/10/2013 05:38

Situé en Vienne, le théâtre Monsabré rouvre au public ce soir. Une réouverture qui tire du sommeil ce lieu de souvenirs.

Un joli théâtre en Vienne qui accueille jusqu'à 240 personnes : Monsabré est son nom.Un joli théâtre en Vienne qui accueille jusqu'à 240 personnes : Monsabré est son nom. - 	  	  (Photos NR, Sébastien Gaudard)
 
Un joli théâtre en Vienne qui accueille jusqu'à 240 personnes : Monsabré est son nom. -  (Photos NR, Sébastien Gaudard)

Créé dans les années trente, le théâtre Monsabré en Vienne a été laissé à l'abandon plusieurs années. Devenu la propriété de la fondation Victor-Dillard (à qui appartient aussi l'école Monsabré) en août 2008, les lieux sont restés fermés pendant six ans sans activité théâtrale. C'est désormais de l'histoire ancienne. La toute jeune association « Théâtre Monsabré » en a pris les rênes.  Jean-Jacques Adam, président de l'association de parents d'élèves de l'école Monsabré. « Nous travaillons sur ce projet depuis deux ans, et nous sommes très heureux qu'il aboutisse. La fondation Dillard nous autorise à nous occuper de ce lieu et nous avons l'intention de le faire revivre et qu'il continue à vivre après notre passage »

Jean-Jacques se réjouit qu'il y ait enfin un théâtre en Vienne. « Lors des Journées du patrimoine, les personnes venues à la soirée cinéma des années quarante avaient apprécié de voir ou revoir ce lieu. Et regretté qu'elle ne dure pas ! »

 Des projets ambitieux pour cette association où tous les membres sont bénévoles et peu avares de leur temps à commencer par Jean-Jacques, un des maîtres d'œuvre de cette réouverture.

« Louis Aragon Je me souviens », ce mercredi 9 octobre, à 20 h 30, au théâtre Monsabré, rue Bertheau, à Blois. Tarif : 8 euros. Contact : Jean-Jacques Adam, tél. 06.44.80.25.45, 








Facebook

Inscription à la newsletter

L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31